LE CONCEPT

Systèmes complexes et coûteux, les simulateurs de vol ont longtemps été réservés aux centres de formation et aux pilotes professionnels. Passionné moi-même de simulation aérienne et de voilures tournantes, je souhaitais développer un simulateur de vol basse complexité accessible au plus grand nombre pour initier au pilotage de l'hélicoptère, machine complexe et onéreuse habituellement réservée à quelques privilégiés.

En tant que pilote, je pense que l’aviation, synonyme de rigueur et d'excellence, est source d’inspiration. A travers la simulation, l'aviation peut inspirer et aider les entreprises à améliorer la synergie de leurs équipes et leur fonctionnement. Plus qu'un lieu de travail, je souhaite surtout que notre centre devienne un lieu d'échange et de convivialité..

 

Arnaud M.

Fondateur et Associé Aviadream

 

 

 

la concrétisation

En 2011, j’ai concrétisé ce projet en achetant au Canada un fuselage d'hélicoptère Bell 206, l’un des hélicoptères monoturbine le plus populaire construit par la firme Bell Helicopter Textron.          

Le BELL 206B-3 JETRANGER III utilisé pour ce projet a été livré en 1980 à l’armée de l’air du Guatemala et immatriculé TG-WOH. Suite à un léger accident en mai 1992, il est déclaré hors d’état de vol et retiré définitivement du service en 1997. Une Société Canadienne spécialisée dans la fourniture de véhicules pour le cinéma l’utilise jusqu’en 2010 pour des tournages de films.

A son arrivée en France, une longue phase de restauration et de transformation commence afin de permettre à cet hélicoptère de commencer sa nouvelle vie de simulateur de vol...

Les retours très positifs recueillis lors de séances d'essais avec des personnes de tous âges m’ont encouragé à poursuivre le développement technique de ce simulateur et d’envisager pour la première fois une exploitation commerciale.

 

 

 

 

Le parc Alata, un partenaire stratégique

Business plan validé, il nous fallait un endroit pour accueillir le simulateur de vol..

Le projet a retenu l’attention du Parc Alata et des élus des villes de Creil et Verneuil en Halatte, communes accueillant la Base Aérienne 110.  Après avis favorable des élus à l’unanimité, nous avons obtenu l’autorisation d’acquérir un terrain public pour construire le futur centre de simulation. La dynamique enclenchée par les dirigeants du Parc Alata pour développer un mini pôle aéronautique nous place en excellente position pour réussir dans cette entreprise.

La proximité avec la base aérienne de Creil, les aéroclubs et écoles de pilotages du département est un réel avantage pour le développement de la formation aéronautique et l'initiation du grand public. La situation et l’accessibilité du parc permet aussi de répondre efficacement aux demandes en formation interne des entreprises de la région. 

 

 

 



PLUS QU’UN CENTRE DE SIMULATION...

Notre projet ayant la confiance du Parc Alata, nous commençons en 2018 la construction de notre bâtiment. Plus qu’un centre de simulation, ce hall idéalement situé reflète l’image technologique du Parc Alata. Un véritable espace de travail et d’échanges dédiés aux entreprises qui sort du sol comprenant une zone réceptive à proximité des simulateurs. 

 

L'EXPLOITATION COMMERCIALE

Début 2019...Ca y est..on y est..Les premières séances en conditions réelles... Les premiers clients...et les premiers retours d’experience...Nous avons mis le simulateur dans toutes les mains...des enfants de 7 ans jusqu’aux pilotes d’hélicoptères de combat de l’Armée de Terre..

Ouf..ils ont tous passé un bon moment..alors on continue... 

 

 

Notre ambition

Développer à moyen terme un véritable centre de simulation régional et obtenir une certification pour la formation approuvée. Augmenter le nombre de simulateurs et la capacité d’accueil. Un simulateur de Robinson 44 plus adapté à la formation de début devrait être proposé des la fin 2019. Diversifier l’offre et proposer une expérience de pilotage sur des machines inédites tel que les avions de chasse ou des avions de voltige. Construire un deuxième bâtiment pour augmenter le nombre de simulateurs et développer la simulation en réseau. En plein essor, la simulation en réseau augmente considérablement le réalisme et l’immersion dans le scénario de vol. Par équipe ou individuellement, les pilotes pourront s’affronter lors de missions simulées de combat aérien. Chaque pilote pourra communiquer avec ses équipiers grâce à un système intercom casque et micro.